Friday, May 26, 2006

Theâtre CLAVEL l'artiste se donne et transpirel

Magicien au jour le jour
Nuit de rêve
Hier jeudi c'était fête, pas pour les voyageurs de la ratpeuh,. On leur surprime le 74 et le 67 qui seuls emportent leurs passagers du nord de Paris-Blanche ou Pigalle vers les lointaines frontièresqui bordent les gobelins. c4'est sansdoute ce qui explique pourquoi je suis arrivé avec quinze minute de retad à la boutique qui sert d'atelier à Nino le génial. Bon je suis parti aussi avec une demi heure de retard sur l'hoeraire que je m'étais fixé, mais si on ne peut plus êtrte de mauvaise foi.
Bref on a répété nos prohaînes diableries: j'ai donc renversé de l'eau, du café, du coca, une immonde gelée silicatée, Nino a souri, je l'ai aidé moralement, mais intensément, à nettoyer: mardi ce sera parfait!
Le soir mes pas m'ont porté vers le théâtre Clavel, mes pas et billetreduc, le site qui permet de voir des pestacles à 2 euros environ.
Z'ont la précaution de demander à, ce qu'on se pointe 30 minutes avant le début de chaque spectacle. Eh bien au Clavel si on arrive en avance on reste dehors!!
Même si il pleut! et il pleuvait!
J'ai fait le raleur auprès de la jolie demoiselle du théâtre qui m'espliquait:Pouvez pas entrer ça fait du bruit , ya un spectacle en route!
Dans le public dehors y a une dame qui m'a abrité sous son parapluie, -j'ai même pas dragué- pis la demoiselle du théâtre est revenue, elle a dit:" Si vous parlez pas je vous laisse entrer dans le hall". On a promis en hochant la tête pour les plus jeunes et en faisant trembler nos mentons pour les autres et on est entré. C'est vrai qu'il est minuscule le hall, il avait pourtant 4 fauteuils! Bien-sûr personne s'est assis pour monterer qu'à son âge on est pas fatigué. On a entendu des drôles de bruits venant de la salle, un genre de meuglement mais grégorien, puis des applaudissements mous , puis plus rien. Peut-être que la demoiselle du théâtre leur avait dit de ne pas déranger les ceusses qui étaient dans le hall!
Alors y sont sortis, il y en avait pas beaucoup mais ils avaient l'air heureux, sans se douter que la pluie les attendait!
Bon on est entré dans la salle après qu'un jeune homme traversé par un petit clou en travers du lobe de l'oreille nous ait déchiré le petit papier même pas imprimé qu'on nous avez remi à la caisse.
La salle était pleine de gradins en apic, et les premiers sièges permettaient aux spectateurs de poser les pieds direct sur le plateau!
Après on a vu le spectacle. Bon, c'estpas tout de transpirer, faut plaire, y en a eu des qu'on aimé.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home