Wednesday, May 17, 2006

Jeudi:une nuit parisienne au Moyen-Âge

Ciel déjà 9h! Je viens de boire mon thé (marriage!) assorti d'une tartine de gorgonzola 30% de mg, dans l'espoir insensé de perdre du poids. Mais si je peux assumer mes rondeurs, mes genoux eux ne veulent rien savoir et me le font comprendre: Avec l'âge les raideurs se déplacent disent les vendeurs de cialis!
Hier soirée sympa: Les caves un lieu rue St Sabin. Entrée free, si l'on vient déguisée "médiéval".
Je fais blouser une gandoura courte à l'aide d'une ceinture large, et insère le pantalon de ville dans des bottes, je drape un cheich en turban autour de mon crâne et hop je fais un figurant acceptable pour Céline l'adorable soubrette qui loue des costumes au plus démunis et dont le décolleté vaut le détour. ça commence à 20h mais faut d'abord se restaurer au bar de Dame Agnes qui en velours rouge dispense pour quelques copecks plats roboratifs et boissons variées (hydromel, vins framboiséd ou plus proche de nous bière et cidre) .
Un bouffon sorte de joker batmanisé et un tantinet hystérique s'agite pour tenter de créer l'ambiance mais les participantss'en chargent très bien.
Faut attendre 21h 30 pour que deux magiciens discrets entraînent qui veut les entendre dans leur antre et émerveillent leurs hôtes autant par leur dire, sorte de florilège de légendes inventées totalement que par leurs tours qu ifort, habilement exécutés apparaissent plus
comme d'adroites illustrations que de frénétiques exhibitions d'adresse forcrnée.
Ailleurs en bas dans la seconde grande salle, une troupe d'excellents musiciens chante , danse et fait danser ceux qui veulent.
Le public est composé d'habitués de tous les âges, certainsrn tiche costumes que l'on dirait sotis du musée Cluny, d'autres plus néophytes se contentent des costumes de location qui ont l'avantage de comporter une ceinture munike d"une corne. Dans cette corne on boit ...ça contribue à une joyeuser ambiance. Je m'esbigne un peu après minuit après avoir visité les deux échoppes , celle du vendeur d'épices reconstituées d'après les grimoires des anciens, et celle de la styliste spécialisée dznd le Moyen-Âge.
Dans le métro il ya des vrais gens en Jeans, la vie quoi.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home